CrawlTrack: free crawlers and spiders tracking script for webmaster- SEO script -script gratuit de détection des robots pour webmaster

Marocsearch Environnement et Ecologie
Cacher/Afficher 
Rubriques     Rubriques
Cacher/Afficher 
Articles au Hazard     Articles au Hazard
Cacher/Afficher 
A méditer     A méditer
L'homme est le plus grand prédateur que la terre ait connu. L'animal tue pour se nourrir, l'homme tue par convictions.


La Terre est la seule planète connue où l’eau existe sous forme liquide. Les océans représentent 71 % de sa surface et régulent le climat par des échanges avec l’atmosphère.


Si les hommes peuvent vivre confortablement dans leur environnement, s'ils peuvent apprendre à sentir qu'ils font partie de ce qui les entoure, la vie sur terre peut alors s'empreindre d'un sentiment de sainteté.


Les océans ont accueilli les premières formes de vie. Il y a 3,8 milliards d’années, les conditions de chaleur et de lumière étaient réunies pour permettre l'éclosion des premiers organismes.


De tous les animaux qui s'élèvent dans l'air, - Qui marchent sur la terre, ou nagent dans la mer, - De Paris au Pérou, du Japon jusqu'à Rome, - Le plus sot animal, à mon avis, c'est l'homme.


Parmi les écosystèmes marins, le littoral est un milieu naturel extrêmement riche en biodiversité et très attirant pour l’homme qui l’investit au risque de le détruire.


Vieille terre, rongée par les âges, rabotée de pluies et de tempêtes, épuisée de végétation, mais prête, indéfiniment, à produire ce qu'il faut pour que se succèdent les vivants!


L’homme cherche à se loger, se nourrir et se déplacer. Les activités qu’il génère ont des conséquences sur le milieu marin et les êtres vivants au point de rompre un équilibre vital.


Chaque être humain a le devoir sacré de veiller sur la bonne santé de notre Terre-Mère, parce que c'est d'elle que provient toute vie. Afin d'accomplir cette tâche, nous devons reconnaître l'ennemi - celui qui se trouve à l'intérieur de chacun de nous. Nous devons commencer par nous-mêmes...


Des rapports avec la terre basés exclusivement sur l'utilisation de celle-ci en vue de la croissance économique ne peuvent que mener à sa dégradation, en même temps qu'à la dépréciation de la vie humaine.


Si vous avez de la nourriture dans votre frigo, des habits sur vous, un toit sur votre tête et un endroit pour dormir, vous êtes plus riche que les 75% des habitants de la terre.


Si vous lisez ce message, vous venez de recevoir une double bénédiction, parce que quelqu'un a pensé à vous et parce que vous ne faites pas partie des deux milliards de personnes qui ne savent pas lire.


Si les hommes peuvent vivre confortablement dans leur environnement, s'ils peuvent apprendre à sentir qu'ils font partie de ce qui les entoure, la vie sur terre peut alors s'empreindre d'un sentiment de sainteté.


Une société qui invente le jardin zoologique est une société prete pour la télévision. Dès qu'on pense qu'il est intéressant de regarder des animaux hors de leur contexte naturel, il devient pensable de contempler le monde entier depuis son salon.


Les droits de l’homme comme être vivant s’arrêtent aux limites où l’homme peut nuire aux espèces vivants « Lévi-Strauss, 90) Le droit de l’environnement n’est pas un droit de l’homme sur l’environnement, mais un droit de l’environnement sur l’homme.


Cacher/Afficher 
Encyclopedia     Encyclopedia
Cacher/Afficher 
Nos Partenaires     Nos Partenaires
Cacher/Afficher 
Total Hits     Total Hits
Nous avons reçus
4779355
pages vues depuis Mars 2007
 
 
 Secheresse: l'Espagne, mauvais élève pour l'eau

La gestion de l'eau, thème central de l'Exposition internationale de Saragosse qui a ouvert samedi au public, représente un véritable casse-tête pour l'Espagne, pays qui fait figure de mauvais élève en la matière.

Malgré ses grands fleuves et ses kilomètres de côtes, l'Espagne traverse régulièrement des périodes de sécheresse qui menace surtout la façade méditerranéenne du pays et l'eau est source d'âpres affrontements entre régions.



Selon plusieurs experts, les autorités espagnoles n'ont pas su gérer les réserves pour affronter correctement les périodes de sécheresse, préférant concentrer leurs efforts sur la construction de barrages pour répondre aux demandes croissantes d'une agriculture intensive et d'un immobilier en plein développement.

"En Espagne, on a pris l'habitude de ne pas prévoir de stratégies contre la sécheresse, mais plutôt de masquer la sécheresse", déclare à l'AFP Pedro Arrojo, professeur d'analyse économique à l'Université de Saragosse (nord-est).

"Chaque fois qu'il y a eu des périodes de sécheresse, de nouveaux barrages ont été construits, mais de nouveaux usages sont apparus --arrosage, urbanisation, golf--, et quand une nouvelle sécheresse arrive, les barrages sont à nouveau vide", ajoute-t-il.

L'Espagne est le pays de l'Union européenne (UE) qui consomme le plus d'eau, qui dispose du plus de barrages au mètre carré et où elle revient le moins cher aux consommateurs, selon les organisations écologistes.

Les différents gouvernements ont pourtant essayé d'établir des plans de gestion de l'eau.

L'UE n'avait pas accepté, ne le jugeant pas viable du point de vue économique et environnemental, le Plan hydrologique national (PHN) conçu par le gouvernement conservateur de José Maria Aznar (1996-2004), qui prévoyait le "transvasement" d'eau des zones les mieux approvisionnées vers les plus sèches du pays, impliquant la construction d'aqueducs.

Le gouvernement socialiste de José Luis Rodriguez Zapatero a définitivement annulé ce plan en arrivant au pouvoir en 2004, préférant promouvoir la construction d'usines de désalinisation d'eau de mer, considérées comme plus écologiques.

Mardi, la ministre de l'Environnement, de l'Agriculture et de la Pêche, Elena Espinosa a annoncé la préparation d'un Pacte d'Etat sur l'eau qui prévoit d'approuver les "transvasements" uniquement s'ils sont "respectueux de l'environnement".

Les problèmes de gestion de l'eau dégénèrent parfois en affrontements régionaux.

Une première "guerre de l'eau" avait éclaté sous les gouvernements Aznar, la région de Valence (est) réclamant l'acheminement d'eau depuis l'Ebre, auquel s'était alors notamment opposée la Catalogne (nord-est).

Cette année, c'est à l'inverse la Catalogne qui menacée par une sécheresse sévère, était demandeuse d'un "transvasement" de l'Ebre, soulevant encore une intense polémique avec Valence.

Pour les organisations écologistes, il faudrait une politique d'économie de l'eau et de prévention de la sécheresse ainsi qu'une attitude responsable de la part des consommateurs, agriculteurs et constructeurs immobiliers.

Les écologistes regrettent notamment que 75% de l'eau douce soit consommée par l'arrosage. "On ne peut pas utiliser l'eau de manière incontrôlée, il faut prendre en compte" les conditions climatiques de l'Espagne, souligne Julio Barea, de l'organisation écologiste Greenpeace.

"L'Espagne ne s'est pas rendue compte des limites de l'eau", estime pour sa part Erika Gonzalez, militante d'Ecologistes en Action.

L'Expo internationale de Saragosse sur l'eau et le développement durable attend 6,5 millions de visiteurs jusqu'au 14 septembre.


Source: http://afp.google.com/article/ALeqM5gpzW8Q2K_3vXHuHA6Zs3gk_xpI4A
Video: http://www.youtube.com/watch?v=ZPf5z8Xk8bc
 
Cacher/Afficher 
Liens connexes     Liens connexes
Cacher/Afficher 
Notez l'Article     Notez l'Article
Note actuelle: 0
Votes: 0

Merci de prendre une seconde pour voter pour cet article:

Excellent
Tres bon
Bon
Mauvais
Mauvais

Cacher/Afficher 
Options     Options
Sujet(s) associé(s) à l'article

EnvironnementSecheresse

Sur Kleema créez vos numéros préférés vers l'Algérie et le Maroc aussi bien vers les fixes que les mobiles à partir de 0,19€/j en illimité!!!!
Syndication / flux RSS
voila mon Google PageRank™ - service offert par http://www.mon-pagerank.com/

Ce site est listé dans la catégorie Maroc : Portail Maroc de l'annuaire Referencement et Dictionnaire