CrawlTrack: free crawlers and spiders tracking script for webmaster- SEO script -script gratuit de détection des robots pour webmaster

Marocsearch Environnement et Ecologie
Cacher/Afficher 
Rubriques     Rubriques
Cacher/Afficher 
Articles au Hazard     Articles au Hazard
Cacher/Afficher 
A méditer     A méditer
L'homme est le plus grand prédateur que la terre ait connu. L'animal tue pour se nourrir, l'homme tue par convictions.


La Terre est la seule planète connue où l’eau existe sous forme liquide. Les océans représentent 71 % de sa surface et régulent le climat par des échanges avec l’atmosphère.


Si les hommes peuvent vivre confortablement dans leur environnement, s'ils peuvent apprendre à sentir qu'ils font partie de ce qui les entoure, la vie sur terre peut alors s'empreindre d'un sentiment de sainteté.


Les océans ont accueilli les premières formes de vie. Il y a 3,8 milliards d’années, les conditions de chaleur et de lumière étaient réunies pour permettre l'éclosion des premiers organismes.


De tous les animaux qui s'élèvent dans l'air, - Qui marchent sur la terre, ou nagent dans la mer, - De Paris au Pérou, du Japon jusqu'à Rome, - Le plus sot animal, à mon avis, c'est l'homme.


Parmi les écosystèmes marins, le littoral est un milieu naturel extrêmement riche en biodiversité et très attirant pour l’homme qui l’investit au risque de le détruire.


Vieille terre, rongée par les âges, rabotée de pluies et de tempêtes, épuisée de végétation, mais prête, indéfiniment, à produire ce qu'il faut pour que se succèdent les vivants!


L’homme cherche à se loger, se nourrir et se déplacer. Les activités qu’il génère ont des conséquences sur le milieu marin et les êtres vivants au point de rompre un équilibre vital.


Chaque être humain a le devoir sacré de veiller sur la bonne santé de notre Terre-Mère, parce que c'est d'elle que provient toute vie. Afin d'accomplir cette tâche, nous devons reconnaître l'ennemi - celui qui se trouve à l'intérieur de chacun de nous. Nous devons commencer par nous-mêmes...


Des rapports avec la terre basés exclusivement sur l'utilisation de celle-ci en vue de la croissance économique ne peuvent que mener à sa dégradation, en même temps qu'à la dépréciation de la vie humaine.


Si vous avez de la nourriture dans votre frigo, des habits sur vous, un toit sur votre tête et un endroit pour dormir, vous êtes plus riche que les 75% des habitants de la terre.


Si vous lisez ce message, vous venez de recevoir une double bénédiction, parce que quelqu'un a pensé à vous et parce que vous ne faites pas partie des deux milliards de personnes qui ne savent pas lire.


Si les hommes peuvent vivre confortablement dans leur environnement, s'ils peuvent apprendre à sentir qu'ils font partie de ce qui les entoure, la vie sur terre peut alors s'empreindre d'un sentiment de sainteté.


Une société qui invente le jardin zoologique est une société prete pour la télévision. Dès qu'on pense qu'il est intéressant de regarder des animaux hors de leur contexte naturel, il devient pensable de contempler le monde entier depuis son salon.


Les droits de l’homme comme être vivant s’arrêtent aux limites où l’homme peut nuire aux espèces vivants « Lévi-Strauss, 90) Le droit de l’environnement n’est pas un droit de l’homme sur l’environnement, mais un droit de l’environnement sur l’homme.


Cacher/Afficher 
Encyclopedia     Encyclopedia
Cacher/Afficher 
Nos Partenaires     Nos Partenaires
Cacher/Afficher 
Total Hits     Total Hits
Nous avons reçus
4857656
pages vues depuis Mars 2007
 
 
 Effet de serre: Le bilan de l'administration Bush est critiqué par les écologistes de tous les p
George Bush est un grand protecteur de l'environnement. C'est du moins l'image que le président des Etats-Unis a voulu laisser avant de transmettre sa charge à Barack Obama , le 20 janvier : il a annoncé, le 6 janvier, la création de trois immenses réserves océaniques près d'Hawaï, sur plus de 300 000 km 2 .
Mais, comme le soulignait USA Today le lendemain, M. Bush agit pour l'environnement "quand il n'y a pas d'intérêt substantiel des milieux économiques en face" . Confirmant cette analyse, l'Agence de protection de l'environnement (EPA) a publié, lundi 12 janvier, une réglementation assouplissant les contraintes environnementales pesant sur les usines, raffineries et papeteries.

En fait, "les huit dernières années resteront comme une des pires périodes dans l'histoire de l'environnement de l'Amérique" , juge l'association Natural Resources Defense Council (NRDC), résumant un avis général. L'inventaire mené par le NRDC des mesures sur l'environnement prises par l'administration Bush depuis 2001 montre un affaiblissement systématique des réglementations environnementales.

Parmi les dizaines d'actes analysés, on peut relever le refus par l'EPA d'autoriser la Californie à appliquer des normes strictes d'émissions par les automobiles ; l'ouverture des forêts publiques aux bûcherons et aux nouvelles routes ; l'autorisation de l'exploration pétrolière et gazière dans les terres fédérales ; l'affaiblissement des normes sur la pollution atmosphérique. L'administration a aussi laissé se poursuivre une urbanisation effrénée.

Elle a par ailleurs allégé la surveillance des organismes génétiquement modifiés (OGM). Le 5 décembre 2008, le Government Accountability Office, l'organe d'enquête du Congrès, a publié un rapport critiquant ce laxisme, et constatant que, depuis 2000, six événements de contamination de la chaîne alimentaire par des OGM non autorisés s'étaient produits. Cela n'a pas empêché le ministère de l'agriculture (USDA), chargé de la surveillance des OGM, de préparer fin 2008 de nouvelles règles encore plus souples, qualifiées par l'Union of Concerned Scientists "d'abdication de ses responsabilités" .

RETRAIT DE KYOTO

M. Bush a aussi longtemps refusé d'admettre la réalité du changement climatique, cherchant à détruire le protocole de Kyoto de lutte contre le changement climatique en y retirant les Etats-Unis en mars 2001. Si la communauté internationale a finalement maintenu le protocole, des progrès réels de réduction globale des émissions de gaz à effet de serre n'ont pu être atteints, les autres grands pays ménageant leurs efforts du fait de l'abstention du principal émetteur, les Etats-Unis.

Issus de l'industrie pétrolière, M. Bush, et son vice-président, Dick Cheney , ont soutenu avec constance les points de vue de celle-ci, considérant que le problème énergétique des Etats-Unis provenait d'une insuffisance de son approvisionnement, et non d'une consommation trop élevée. Pendant que les timides programmes d'économie d'énergie esquissés à la fin de l'ère Clinton restaient à l'arrêt, M. Bush a poussé pour favoriser l'exploration pétrolière aux Etats-Unis et engagé la guerre en Irak.

Il a cependant fini par reconnaître la réalité, déclarant dans son discours sur l'état de l'Union, en 2006, que "l'Amérique est droguée au pétrole" . Mais il lançait alors un programme de soutien aux agrocarburants qui a contribué à aggraver la hausse des prix alimentaires mondiaux en 2008. Aucun écologiste ne regrettera M. Bush, qui fait un cadeau politique paradoxal à M. Obama : sur l'environnement, le nouveau président ne pourra que faire mieux.

Hervé Kempf

 

Source: http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2009/01/17/le-bilan-de-l-administration-bush-est-critique-par-les-ecologistes-de-tous-les-pays_1143106_3222.html

Video: http://www.dailymotion.com/video/x25zjf_climat-les-petits-calculs-de-bush_news

 
Cacher/Afficher 
Liens connexes     Liens connexes
Cacher/Afficher 
Notez l'Article     Notez l'Article
Note actuelle: 0
Votes: 0

Merci de prendre une seconde pour voter pour cet article:

Excellent
Tres bon
Bon
Mauvais
Mauvais

Cacher/Afficher 
Options     Options
Sujet(s) associé(s) à l'article

ClimatEffet de serreEnvironnement

Sur Kleema créez vos numéros préférés vers l'Algérie et le Maroc aussi bien vers les fixes que les mobiles à partir de 0,19€/j en illimité!!!!
Syndication / flux RSS
voila mon Google PageRank™ - service offert par http://www.mon-pagerank.com/

Ce site est listé dans la catégorie Maroc : Portail Maroc de l'annuaire Referencement et Dictionnaire