CrawlTrack: free crawlers and spiders tracking script for webmaster- SEO script -script gratuit de détection des robots pour webmaster

Marocsearch Environnement et Ecologie
Cacher/Afficher 
Rubriques     Rubriques
Cacher/Afficher 
Articles au Hazard     Articles au Hazard
Cacher/Afficher 
A méditer     A méditer
L'homme est le plus grand prédateur que la terre ait connu. L'animal tue pour se nourrir, l'homme tue par convictions.


La Terre est la seule planète connue où l’eau existe sous forme liquide. Les océans représentent 71 % de sa surface et régulent le climat par des échanges avec l’atmosphère.


Si les hommes peuvent vivre confortablement dans leur environnement, s'ils peuvent apprendre à sentir qu'ils font partie de ce qui les entoure, la vie sur terre peut alors s'empreindre d'un sentiment de sainteté.


Les océans ont accueilli les premières formes de vie. Il y a 3,8 milliards d’années, les conditions de chaleur et de lumière étaient réunies pour permettre l'éclosion des premiers organismes.


De tous les animaux qui s'élèvent dans l'air, - Qui marchent sur la terre, ou nagent dans la mer, - De Paris au Pérou, du Japon jusqu'à Rome, - Le plus sot animal, à mon avis, c'est l'homme.


Parmi les écosystèmes marins, le littoral est un milieu naturel extrêmement riche en biodiversité et très attirant pour l’homme qui l’investit au risque de le détruire.


Vieille terre, rongée par les âges, rabotée de pluies et de tempêtes, épuisée de végétation, mais prête, indéfiniment, à produire ce qu'il faut pour que se succèdent les vivants!


L’homme cherche à se loger, se nourrir et se déplacer. Les activités qu’il génère ont des conséquences sur le milieu marin et les êtres vivants au point de rompre un équilibre vital.


Chaque être humain a le devoir sacré de veiller sur la bonne santé de notre Terre-Mère, parce que c'est d'elle que provient toute vie. Afin d'accomplir cette tâche, nous devons reconnaître l'ennemi - celui qui se trouve à l'intérieur de chacun de nous. Nous devons commencer par nous-mêmes...


Des rapports avec la terre basés exclusivement sur l'utilisation de celle-ci en vue de la croissance économique ne peuvent que mener à sa dégradation, en même temps qu'à la dépréciation de la vie humaine.


Si vous avez de la nourriture dans votre frigo, des habits sur vous, un toit sur votre tête et un endroit pour dormir, vous êtes plus riche que les 75% des habitants de la terre.


Si vous lisez ce message, vous venez de recevoir une double bénédiction, parce que quelqu'un a pensé à vous et parce que vous ne faites pas partie des deux milliards de personnes qui ne savent pas lire.


Si les hommes peuvent vivre confortablement dans leur environnement, s'ils peuvent apprendre à sentir qu'ils font partie de ce qui les entoure, la vie sur terre peut alors s'empreindre d'un sentiment de sainteté.


Une société qui invente le jardin zoologique est une société prete pour la télévision. Dès qu'on pense qu'il est intéressant de regarder des animaux hors de leur contexte naturel, il devient pensable de contempler le monde entier depuis son salon.


Les droits de l’homme comme être vivant s’arrêtent aux limites où l’homme peut nuire aux espèces vivants « Lévi-Strauss, 90) Le droit de l’environnement n’est pas un droit de l’homme sur l’environnement, mais un droit de l’environnement sur l’homme.


Cacher/Afficher 
Encyclopedia     Encyclopedia
Cacher/Afficher 
Nos Partenaires     Nos Partenaires
Cacher/Afficher 
Total Hits     Total Hits
Nous avons reçus
4768775
pages vues depuis Mars 2007
 
 
 Energie renouvelable: Au Kenya, les volcans crachent du courant
Dans le parc national de Hell's Gate, à une centaine de kilomètres au nord-ouest de Nairobi, connu pour ses oiseaux et ses gorges que les touristes peuvent traverser à pied, une colline tranche avec le paysage sec et sauvage alentour.
Un labyrinthe de conduites, reliées à des puits allant puiser de la vapeur jusqu'à 3 000 mètres de profondeur, quadrille le versant de la vallée et rejoint la centrale géothermique d'Olkaria, créée dans les années 70. «Nous marchons sur un terrain volcanique, tout près du Longonot, un volcan éteint de plus de 2 700 mètres d'altitude, explique Sylas Simiyu, le chef de production de Kengen, société d'électricité détenue aux deux tiers par l'Etat, qui exploite la centrale. Les matériaux magmatiques, très chauds, 600 degrés, transforment l'eau en vapeur.»

Sécheresse. La géothermie représente un potentiel en énergie énorme pour le Kenya, pionnier en exploitation géothermique en Afrique (seules la Zambie et l'Ethiopie possèdent aussi une centrale). Mais sa production reste insuffisante par rapport à la croissance de la demande, environ 6 % par an, liée à la poussée économique et démographique du pays. Le gouvernement entend doubler la capacité actuelle (1 000 mégawatts) d'ici à 2020, dont 85 % proviendraient des centrales géothermiques. «Le développement de cette énergie a plusieurs avantages, explique Eddy Njoroge, le directeur général de Kengen. D'abord, son coût de fonctionnement est très peu élevé comparé à une centrale thermique qui dépend du cours du pétrole. Ensuite, la production est constante, puisque l'eau est réinjectée dans la terre. Enfin, la vapeur est constamment présente sous terre, comparé à l'hydroélectricité, dépendante des aléas climatiques.»

Après la sécheresse de 2006, le gouvernement kényan avait en effet dû installer en urgence deux centrales thermiques à proximité de Nairobi pour pallier la baisse de la production hydroélectrique due à l'absence de pluie. Si l'hydroélectricité arrive à saturation, le potentiel de la géothermie dans la vallée du Rift, terrain volcanique favorable, serait de 3 000 mégawatts. Et puis, une centrale géothermique a très peu d'impact sur l'environnement, n'émettant que peu de CO 2 . «Il n'y a pratiquement aucune déperdition grâce à un système de réinjection de l'eau», estime Sylas Simiyu.

Et l'impact environnemental ? Si la présence de cette centrale dénature sans doute une partie du paysage du parc national, la faune et la flore sont respectées. «Les conduites ne sont pas en ligne droite, cela permet de respecter les lieux de passage des zèbres et des girafes», dit Simiyu. Des tests sanguins ont lieu sur les animaux pour s'assurer qu'ils ne sont pas victimes d'effets secondaires liés à la centrale.

Pour autant, la géothermie ne représente que 12 % de la production au Kenya. Le principal obstacle : l'investissement et le temps. Il faut cinq ans pour construire une centrale géothermique. Chaque puits coûte 5 millions de dollars (4 millions d'euros). Trouver des réserves tient du pari risqué. «Car il s'agit de repérer les échappées de vapeur grâce aux variations de champs magnétiques, rappelle Sylas Simiyu. Le problème, c'est qu'en forant un puits, on a environ une chance sur deux de ne pas tomber sur une réserve de vapeur.»

Extension. Développer la géothermie est une question de volonté politique. «L'Etat devrait pouvoir garantir le financement de l'exploration pour permettre ensuite l'exploitation des réserves de vapeur par des entreprises privées», estime Simiyu. A défaut, des bailleurs de fonds peuvent servir de relais. L'Agence française de développement (AFD) s'est intéressée au projet Olkaria. Elle prévoit de financer l'extension du site. Montant : 17 millions d'euros. «Le but est de convaincre le gouvernement de son intérêt à investir dans les énergies renouvelables», assure Jean-Pierre Marcelli, le directeur de l'AFD au Kenya. Pas facile. «Les énergies fossiles, polluantes, sont très rapides à installer, dit Marcelli. Les énergies renouvelables ne coûtent rien une fois installées mais exigent des prévisions pour le long terme.» Reste une certitude, selon lui : «La géothermie permet de préserver le climat, tout en renforçant les économies des pays en développement.»

 

Source: http://www.liberation.fr/terre/0101309158-au-kenya-les-volcans-crachent-du-courant

Video: http://www.youtube.com/watch?v=X34EYZ5GkLA

 
Cacher/Afficher 
Liens connexes     Liens connexes
Cacher/Afficher 
Notez l'Article     Notez l'Article
Note actuelle: 0
Votes: 0

Merci de prendre une seconde pour voter pour cet article:

Excellent
Tres bon
Bon
Mauvais
Mauvais

Cacher/Afficher 
Options     Options
Sujet(s) associé(s) à l'article

Energie

Sur Kleema créez vos numéros préférés vers l'Algérie et le Maroc aussi bien vers les fixes que les mobiles à partir de 0,19€/j en illimité!!!!
Syndication / flux RSS
voila mon Google PageRank™ - service offert par http://www.mon-pagerank.com/

Ce site est listé dans la catégorie Maroc : Portail Maroc de l'annuaire Referencement et Dictionnaire