CrawlTrack: free crawlers and spiders tracking script for webmaster- SEO script -script gratuit de détection des robots pour webmaster

Marocsearch Environnement et Ecologie
Cacher/Afficher 
Rubriques     Rubriques
Cacher/Afficher 
Articles au Hazard     Articles au Hazard
Cacher/Afficher 
A méditer     A méditer
L'homme est le plus grand prédateur que la terre ait connu. L'animal tue pour se nourrir, l'homme tue par convictions.


La Terre est la seule planète connue où l’eau existe sous forme liquide. Les océans représentent 71 % de sa surface et régulent le climat par des échanges avec l’atmosphère.


Si les hommes peuvent vivre confortablement dans leur environnement, s'ils peuvent apprendre à sentir qu'ils font partie de ce qui les entoure, la vie sur terre peut alors s'empreindre d'un sentiment de sainteté.


Les océans ont accueilli les premières formes de vie. Il y a 3,8 milliards d’années, les conditions de chaleur et de lumière étaient réunies pour permettre l'éclosion des premiers organismes.


De tous les animaux qui s'élèvent dans l'air, - Qui marchent sur la terre, ou nagent dans la mer, - De Paris au Pérou, du Japon jusqu'à Rome, - Le plus sot animal, à mon avis, c'est l'homme.


Parmi les écosystèmes marins, le littoral est un milieu naturel extrêmement riche en biodiversité et très attirant pour l’homme qui l’investit au risque de le détruire.


Vieille terre, rongée par les âges, rabotée de pluies et de tempêtes, épuisée de végétation, mais prête, indéfiniment, à produire ce qu'il faut pour que se succèdent les vivants!


L’homme cherche à se loger, se nourrir et se déplacer. Les activités qu’il génère ont des conséquences sur le milieu marin et les êtres vivants au point de rompre un équilibre vital.


Chaque être humain a le devoir sacré de veiller sur la bonne santé de notre Terre-Mère, parce que c'est d'elle que provient toute vie. Afin d'accomplir cette tâche, nous devons reconnaître l'ennemi - celui qui se trouve à l'intérieur de chacun de nous. Nous devons commencer par nous-mêmes...


Des rapports avec la terre basés exclusivement sur l'utilisation de celle-ci en vue de la croissance économique ne peuvent que mener à sa dégradation, en même temps qu'à la dépréciation de la vie humaine.


Si vous avez de la nourriture dans votre frigo, des habits sur vous, un toit sur votre tête et un endroit pour dormir, vous êtes plus riche que les 75% des habitants de la terre.


Si vous lisez ce message, vous venez de recevoir une double bénédiction, parce que quelqu'un a pensé à vous et parce que vous ne faites pas partie des deux milliards de personnes qui ne savent pas lire.


Si les hommes peuvent vivre confortablement dans leur environnement, s'ils peuvent apprendre à sentir qu'ils font partie de ce qui les entoure, la vie sur terre peut alors s'empreindre d'un sentiment de sainteté.


Une société qui invente le jardin zoologique est une société prete pour la télévision. Dès qu'on pense qu'il est intéressant de regarder des animaux hors de leur contexte naturel, il devient pensable de contempler le monde entier depuis son salon.


Les droits de l’homme comme être vivant s’arrêtent aux limites où l’homme peut nuire aux espèces vivants « Lévi-Strauss, 90) Le droit de l’environnement n’est pas un droit de l’homme sur l’environnement, mais un droit de l’environnement sur l’homme.


Cacher/Afficher 
Encyclopedia     Encyclopedia
Cacher/Afficher 
Nos Partenaires     Nos Partenaires
Cacher/Afficher 
Total Hits     Total Hits
Nous avons reçus
4857657
pages vues depuis Mars 2007
 
 
 Biodiversité: Union pour la Méditerranée : Mobilisation pour la biodiversité
Les pays de l'Union pour la Méditerranée ont décidé de donner un nouvel élan au sauvetage de la biodiversité de leurs zones côtières. Objectif : promouvoir une gestion durable pour garantir le maintien de la richesse écologique et culturelle méditerranéennes. Près d'une vingtaine de représentants de pays de l'UE et de la Méditerranée se sont retrouvés à Nice pour lancer un nouveau processus.
Reconnue comme l'un des 25 « points chauds » de la biodiversité mondiale (regroupant 28 % des espèces endémiques connues), la mer Méditerranée est en danger. Les représentants d'une trentaine de pays Méditerranéens et de l'Union européenne se sont retrouvés les 18 et 19 décembre à Nice pour tenter de mieux protéger la richesse écologique et culturelle de leurs zones côtières.

« Cette réunion, qui constitue le premier engagement de l'Union pour la Méditerranée en faveur de la biodiversité, traduit l'importance que la France attache au patrimoine naturel méditerranéen, en cohérence avec les engagements du Grenelle Environnement » , a souligné Jean-Louis Borloo, ministre de l'Ecologie, de l'Energie, du Développement durable et de l'Aménagement du Territoire. L'ambition de cet événement, organisé par le Meedat dans le cadre de la Présidence française de l'Union européenne et de l'Union pour la Méditerranée : lancer un processus qui permettra la mise en place d'une gestion durable des côtes et du milieu marin afin de garantir le maintien de leur richesse écologique et culturelle.

Vingt millions d'habitants supplémentaires

La mise en œuvre du Protocole de gestion intégrée des zones côtières, signé le 21 janvier dernier par 14 des 22 parties de la convention de Barcelone, serait la clé de voûte des futurs actions qui seront lancées. Le gouvernement français, l'un des signataires, a indiqué sa volonté de procéder à sa ratification d'ici à l'été 2009. Il y a urgence. Selon le Plan Bleu, observatoire de l'environnement et du développement durable en Méditerranée (au sein du Programme des Nations Unies pour l'environnement et du Plan d'Action pour la Méditerranée), la population côtière devrait gagner 20 millions d'habitants supplémentaires et les flux touristiques devraient doubler, d'ici 2025.
Jean-Louis Borloo a rappelé que le Meedat a commencé à engager plusieurs actions concrètes en faveur de la protection du patrimoine méditerranéen, comme le projet de parc national des Calanques, dont la prise en considération par le Premier Ministre est prévue pour le début de l'année 2009, et le soutien apporté au réseau des gestionnaires d'aires marines protégées en Méditerranée (MedPAN), dont le siège est désormais accueilli à Hyères et le secrétariat permanent majoritairement financé par la France.

 

Source: http://www.developpementdurablelejournal.com/spip.php?article3829

Photo: http://wwz.ifremer.fr/var/euro_mediterranee/storage/images/media/euro_mediterranee/photos/carto_mediterranee__1/80041-1-fre-FR/carto_mediterranee.jpg

 
Cacher/Afficher 
Liens connexes     Liens connexes
Cacher/Afficher 
Notez l'Article     Notez l'Article
Note actuelle: 0
Votes: 0

Merci de prendre une seconde pour voter pour cet article:

Excellent
Tres bon
Bon
Mauvais
Mauvais

Cacher/Afficher 
Options     Options
Sujet(s) associé(s) à l'article

BiodiversitéEnvironnement

Sur Kleema créez vos numéros préférés vers l'Algérie et le Maroc aussi bien vers les fixes que les mobiles à partir de 0,19€/j en illimité!!!!
Syndication / flux RSS
voila mon Google PageRank™ - service offert par http://www.mon-pagerank.com/

Ce site est listé dans la catégorie Maroc : Portail Maroc de l'annuaire Referencement et Dictionnaire