CrawlTrack: free crawlers and spiders tracking script for webmaster- SEO script -script gratuit de détection des robots pour webmaster

Marocsearch Environnement et Ecologie
Cacher/Afficher 
Rubriques     Rubriques
Cacher/Afficher 
Articles au Hazard     Articles au Hazard
Cacher/Afficher 
A méditer     A méditer
L'homme est le plus grand prédateur que la terre ait connu. L'animal tue pour se nourrir, l'homme tue par convictions.


La Terre est la seule planète connue où l’eau existe sous forme liquide. Les océans représentent 71 % de sa surface et régulent le climat par des échanges avec l’atmosphère.


Si les hommes peuvent vivre confortablement dans leur environnement, s'ils peuvent apprendre à sentir qu'ils font partie de ce qui les entoure, la vie sur terre peut alors s'empreindre d'un sentiment de sainteté.


Les océans ont accueilli les premières formes de vie. Il y a 3,8 milliards d’années, les conditions de chaleur et de lumière étaient réunies pour permettre l'éclosion des premiers organismes.


De tous les animaux qui s'élèvent dans l'air, - Qui marchent sur la terre, ou nagent dans la mer, - De Paris au Pérou, du Japon jusqu'à Rome, - Le plus sot animal, à mon avis, c'est l'homme.


Parmi les écosystèmes marins, le littoral est un milieu naturel extrêmement riche en biodiversité et très attirant pour l’homme qui l’investit au risque de le détruire.


Vieille terre, rongée par les âges, rabotée de pluies et de tempêtes, épuisée de végétation, mais prête, indéfiniment, à produire ce qu'il faut pour que se succèdent les vivants!


L’homme cherche à se loger, se nourrir et se déplacer. Les activités qu’il génère ont des conséquences sur le milieu marin et les êtres vivants au point de rompre un équilibre vital.


Chaque être humain a le devoir sacré de veiller sur la bonne santé de notre Terre-Mère, parce que c'est d'elle que provient toute vie. Afin d'accomplir cette tâche, nous devons reconnaître l'ennemi - celui qui se trouve à l'intérieur de chacun de nous. Nous devons commencer par nous-mêmes...


Des rapports avec la terre basés exclusivement sur l'utilisation de celle-ci en vue de la croissance économique ne peuvent que mener à sa dégradation, en même temps qu'à la dépréciation de la vie humaine.


Si vous avez de la nourriture dans votre frigo, des habits sur vous, un toit sur votre tête et un endroit pour dormir, vous êtes plus riche que les 75% des habitants de la terre.


Si vous lisez ce message, vous venez de recevoir une double bénédiction, parce que quelqu'un a pensé à vous et parce que vous ne faites pas partie des deux milliards de personnes qui ne savent pas lire.


Si les hommes peuvent vivre confortablement dans leur environnement, s'ils peuvent apprendre à sentir qu'ils font partie de ce qui les entoure, la vie sur terre peut alors s'empreindre d'un sentiment de sainteté.


Une société qui invente le jardin zoologique est une société prete pour la télévision. Dès qu'on pense qu'il est intéressant de regarder des animaux hors de leur contexte naturel, il devient pensable de contempler le monde entier depuis son salon.


Les droits de l’homme comme être vivant s’arrêtent aux limites où l’homme peut nuire aux espèces vivants « Lévi-Strauss, 90) Le droit de l’environnement n’est pas un droit de l’homme sur l’environnement, mais un droit de l’environnement sur l’homme.


Cacher/Afficher 
Encyclopedia     Encyclopedia
Cacher/Afficher 
Nos Partenaires     Nos Partenaires
Cacher/Afficher 
Total Hits     Total Hits
Nous avons reçus
4778841
pages vues depuis Mars 2007
 
 
 Effet de serre: Défis et dangers de la course aux hydrocarbures de l'Arctique

L'exploitation des gigantesques réserves pétrolières et gazières de l'Arctique présente d'importantes contraintes et risque d'affecter ce vaste écosystème déjà bouleversé par le réchauffement climatique, estiment des experts.

La Russie, les Etats-Unis, le Canada, le Danemark et la Norvège sont tous engagés - à différents degrés - dans une course pour exercer et étendre leur souveraineté sur l'Arctique pour des raisons stratégiques, politiques et énergétiques.



L'agence gouvernementale américaine de recherche géologique (USGS) a récemment estimé à 412 milliards de barils équivalent pétrole les ressources inexploitées d'or noir et de gaz dans le cercle Arctique. Et 84% de ces réserves se situent au large.

Des sites offshore près des côtes septentrionales de l'Alaska produisent déjà depuis des années du pétrole et du gaz naturel, mais l'exploitation d'hydrocarbures plus au nord dans l'Arctique n'est pas chose facile.

La gouverneure de l'Alaska, Sarah Palin, choisie par John McCain comme colistière dans la course à la Maison blanche, est une grande partisane de l'extension des forages pétroliers dans cet Etat américain.

La fonte sans précédent des glaces observée ces dernières années pendant la saison estivale facilite en théorie l'accès et l'exploitation de ces ressources dont une partie se situe dans des zones polaires de l'océan Arctique où aucune puissance nordique n'a pour l'instant de juridiction.

"Dans certaines régions, comme dans l'Arctique canadien et en Alaska, les glaces posent encore un problème à l'exploitation pétrolière et gazière. Ailleurs, comme au nord-est du Groenland, la fonte facilitera l'accès" aux ressources, explique dans un courriel à l'AFP Don Gautier, spécialiste à l'USGS.

Selon les estimations de glaciologues, l'océan Arctique pourrait être libéré des glaces pendant toute la période estivale d'ici à 2030 en raison du réchauffement climatique, dont l'effet est plus intense aux pôles.

"Mais lorsque vous parlez d'installations permanentes, que ce soit des structures offshore ou de transport maritime toute l'année, vous faites encore face à un environnement hostile" pendant le reste de l'année, note Hajo Eicken, professeur à l'Université de l'Alaska à Fairbanks.

Le Fonds mondial de la nature (WWF) juge "dangereuse" l'exploitation des hydrocarbures de l'Arctique, qui accélérera selon ce groupe environnemental les effets du changement climatique.

"Les dommages dans ces régions pourraient être importants parce que l'écosystème y est plus vulnérable", dit Christian Haas, professeur à l'université d'Alberta, citant le cas éventuel d'une marée noire ou de la modification de la trajectoire de migration des caribous et des baleines.

Dans l'Arctique, la couche de glace sur l'océan et la neige reflètent les rayons du soleil. Lorsque la fonte des glaces s'accentue, cette chaleur est absorbée par l'océan Arctique et le sol, ce qui amplifie le réchauffement, un phénomène baptisé "ice-albedo feedback" (rétroaction de l'albedo des glaces).

Ce réchauffement pourrait aussi libérer d'importantes quantités de dioxyde de carbone (CO2) piégées dans l'Arctique. Or une plus grande présence de CO2, le principal gaz à effet de serre (GES) produit dans le monde par la combustion d'hydrocarbures et de charbon, amplifierait le réchauffement planétaire et donc la fonte des glaces.

Mais "l'exploration des ressources de l'Arctique ne signifie pas nécessairement de plus grandes émissions" de gaz à effet de serre à l'échelle mondiale si d'autres efforts sont entrepris pour les réduire, en développant par exemple des énergies renouvelables en parallèle, tempère M. Haas.

 

Source: http://www.romandie.com/infos/news2/080831043043.k8s00yfa.asp

Photo: http://www.lepoint.fr/content/system/media/6/20080724/photo_1216882125869-1-0.jpg

 
Cacher/Afficher 
Liens connexes     Liens connexes
Cacher/Afficher 
Notez l'Article     Notez l'Article
Note actuelle: 0
Votes: 0

Merci de prendre une seconde pour voter pour cet article:

Excellent
Tres bon
Bon
Mauvais
Mauvais

Cacher/Afficher 
Options     Options
Sujet(s) associé(s) à l'article

ClimatEffet de serreEnergieEnvironnement

Sur Kleema créez vos numéros préférés vers l'Algérie et le Maroc aussi bien vers les fixes que les mobiles à partir de 0,19€/j en illimité!!!!
Syndication / flux RSS
voila mon Google PageRank™ - service offert par http://www.mon-pagerank.com/

Ce site est listé dans la catégorie Maroc : Portail Maroc de l'annuaire Referencement et Dictionnaire