CrawlTrack: free crawlers and spiders tracking script for webmaster- SEO script -script gratuit de détection des robots pour webmaster

Marocsearch Environnement et Ecologie
Cacher/Afficher 
Rubriques     Rubriques
Cacher/Afficher 
Articles au Hazard     Articles au Hazard
Cacher/Afficher 
A méditer     A méditer
L'homme est le plus grand prédateur que la terre ait connu. L'animal tue pour se nourrir, l'homme tue par convictions.


La Terre est la seule planète connue où l’eau existe sous forme liquide. Les océans représentent 71 % de sa surface et régulent le climat par des échanges avec l’atmosphère.


Si les hommes peuvent vivre confortablement dans leur environnement, s'ils peuvent apprendre à sentir qu'ils font partie de ce qui les entoure, la vie sur terre peut alors s'empreindre d'un sentiment de sainteté.


Les océans ont accueilli les premières formes de vie. Il y a 3,8 milliards d’années, les conditions de chaleur et de lumière étaient réunies pour permettre l'éclosion des premiers organismes.


De tous les animaux qui s'élèvent dans l'air, - Qui marchent sur la terre, ou nagent dans la mer, - De Paris au Pérou, du Japon jusqu'à Rome, - Le plus sot animal, à mon avis, c'est l'homme.


Parmi les écosystèmes marins, le littoral est un milieu naturel extrêmement riche en biodiversité et très attirant pour l’homme qui l’investit au risque de le détruire.


Vieille terre, rongée par les âges, rabotée de pluies et de tempêtes, épuisée de végétation, mais prête, indéfiniment, à produire ce qu'il faut pour que se succèdent les vivants!


L’homme cherche à se loger, se nourrir et se déplacer. Les activités qu’il génère ont des conséquences sur le milieu marin et les êtres vivants au point de rompre un équilibre vital.


Chaque être humain a le devoir sacré de veiller sur la bonne santé de notre Terre-Mère, parce que c'est d'elle que provient toute vie. Afin d'accomplir cette tâche, nous devons reconnaître l'ennemi - celui qui se trouve à l'intérieur de chacun de nous. Nous devons commencer par nous-mêmes...


Des rapports avec la terre basés exclusivement sur l'utilisation de celle-ci en vue de la croissance économique ne peuvent que mener à sa dégradation, en même temps qu'à la dépréciation de la vie humaine.


Si vous avez de la nourriture dans votre frigo, des habits sur vous, un toit sur votre tête et un endroit pour dormir, vous êtes plus riche que les 75% des habitants de la terre.


Si vous lisez ce message, vous venez de recevoir une double bénédiction, parce que quelqu'un a pensé à vous et parce que vous ne faites pas partie des deux milliards de personnes qui ne savent pas lire.


Si les hommes peuvent vivre confortablement dans leur environnement, s'ils peuvent apprendre à sentir qu'ils font partie de ce qui les entoure, la vie sur terre peut alors s'empreindre d'un sentiment de sainteté.


Une société qui invente le jardin zoologique est une société prete pour la télévision. Dès qu'on pense qu'il est intéressant de regarder des animaux hors de leur contexte naturel, il devient pensable de contempler le monde entier depuis son salon.


Les droits de l’homme comme être vivant s’arrêtent aux limites où l’homme peut nuire aux espèces vivants « Lévi-Strauss, 90) Le droit de l’environnement n’est pas un droit de l’homme sur l’environnement, mais un droit de l’environnement sur l’homme.


Cacher/Afficher 
Encyclopedia     Encyclopedia
Cacher/Afficher 
Nos Partenaires     Nos Partenaires
Cacher/Afficher 
Total Hits     Total Hits
Nous avons reçus
4930784
pages vues depuis Mars 2007
La déforestation pour lutter contre le réchauffement ?


On a souvent considéré que planter des forêts aidait à
freiner le réchauffement global. Pourtant, l'impact de ces puits de carbone
n'est pas le même partout. Dans les hautes latitudes, un reboisement pourrait
même avoir l'effet inverse...


Les forêts tropicales agissent comme un véritable "climatiseur"
de la Terre. Qu'en est-il des autres forêts ?


En absorbant le dioxyde de carbone dans l'atmosphère, les forêts
contribuent à refroidir notre planète. L'évapotranspiration,
par l'augmentation de la couverture nuageuse qui en résulte, a également
un effet positif. Au contraire, à cause de leur couleur foncée,
les forêts absorbent le rayonnement solaire et favorisent le réchauffement
climatique. Et le bilan de ces trois facteurs n'est pas le même dans toutes
les régions du globe.


C'est en intégrant ces trois paramètres dans leur modèle
qu'une équipe de chercheurs du Lawrence Livermore National Laboratory,
sous la direction de Govindasamy Bala, est arrivée à une conclusion
surprenante : une déforestation à l'échelle planétaire
entraînerait un léger refroidissement de notre climat. Ainsi, les
expériences virtuelles de déforestation à grande échelle
qu'ils ont menées indiquent que la destruction totale et soudaine des
forêts aurait pour effet de freiner le réchauffement de la Terre
(en 2100, -0.3 °C que le cas sans déforestation globale). Mais l'intérêt
majeur de leur étude, publiée ce mois-ci dans les Proceedings
of the National Academy of Sciences, est sans conteste de montrer que l'impact
climatique des forêts dépend fortement de leur latitude.



Prédiction de l'évolution du CO2 dans l'atmosphère (en
haut) et de la température de surface (en bas) pour la période
2000-2150. Une déforestation globale (en rouge) aurait pour effet de
contrebalancer le réchauffement du à l'augmentation de CO2 dans
l'atmosphère. Vers 2100, le refroidissement par rapport à une
situation standard sans déforestation totale serait ainsi de 0.3 °C.
Crédits : PNAS




« Notre étude prouve que seules les forêts tropicales sont
fortement bénéfiques au ralentissement du réchauffement
global », précise Bala. « En plus d'absorber le gaz carbonique,
elles favorisent les nuages qui aident à refroidir la planète.
En d'autres endroits, le réchauffement du à l'effet albédo
annule ou excède le refroidissement attribué aux deux autres effets
». Planter des arbres aux moyennes latitudes, tel qu'aux Etats-Unis et
dans la plus grande partie de l'Europe, n'aurait que des effets marginaux sur
le climat. « Mais des arbres supplémentaires dans les forêts
boréales du Canada, de la Scandinavie et de la Sibérie pourraient
réellement être contre-productifs », ajoute-t-il. Dans ces
régions, l'obscurité des arbres privilégie l'absorption
de chaleur, là où des champs enneigés l'hiver auraient
pu refléter les rayons du soleil.



Résultats de simulations de la différence entre une déforestation
globale et le cas standard (sans déforestation globale) pour 2100. Aux
hautes et moyennes latitudes dans l'hémisphère nord, l'effet albédo
(A) domine le changement de climat et produit un fort refroidissement dans le
modèle global par rapport au modèle standard. Dans les tropiques,
par contre, la déforestation augmente l'albédo de surface (A)
mais diminue l'évapotranspiration (B), ce qui a pour conséquence
de réduire la nébulosité (C). S'ensuit alors une diminution
de l'albédo planétaire (D) (vu depuis le sommet de l'atmosphère)
qui contrebalance en grande partie les effets dus à l'augmentation de
l'albédo de surface.

Crédits : PNAS




Bien qu'il remette en question l'efficacité d'un reboisement dans les
régions de moyennes et hautes latitudes, leur travail ne justifie en
rien d'abattre des forêts entières. Ken Caldeira, co-auteur de
l'étude et climatologue renommé, nous met en garde : « Préserver
les écosystèmes est un objectif primaire de la prévention
du réchauffement global, et la destruction d'écosystèmes
pour prévenir ce réchauffement serait une stratégie perverse
et contre-productive ».


A l'avenir, Bala et ses collègues souhaitent faire tourner des simulations
plus détaillées. Le type de forêt, par exemple, a de l'importance
: les aiguilles foncées des pins peuvent avoir un impact plus important
sur le réchauffement que les feuilles plus claires des peupliers. Ils
envisagent également d'étudier l'effet d'une déforestation
tropicale appelée à se produire dans les scénarios pris
en compte par le GIEC.



Source: http://www.futura-sciences.com/news-deforestation-lutter-contre-rechauffement_10670.php






[ Retour ]

Le changement climatique

Copyright © par Marocsearch Environnement et Ecologie - (1507 lecture(s))

Encyclopedia ©
Sur Kleema créez vos numéros préférés vers l'Algérie et le Maroc aussi bien vers les fixes que les mobiles à partir de 0,19€/j en illimité!!!!
Syndication / flux RSS
voila mon Google PageRank™ - service offert par http://www.mon-pagerank.com/

Ce site est listé dans la catégorie Maroc : Portail Maroc de l'annuaire Referencement et Dictionnaire